SM’ART 2017 > Le PROGRAMME

 Le Sm’art, DÉTECTEUR DE TALENTS

Tous les ans le Sm’art propose aux collectionneurs aux amateurs d’art et aux visiteurs de découvrir une nouvelle programmation et des événements alternatifs : expositions inédites, installations, conférences, performances, animations, des instants intenses autour de ces évènements. Avancer ensemble dans l’innovation et la créativité, telle est la devise du Sm’art.

Nos invités

Jacques SALLES, Structeur

Avec son air calme et rêveur Jacques Salles apporte, là où il passe, poésie et douceur. Installé à l’Isle sur La Sorgue, cet ancien ingénieur qui a œuvré à la construction de ponts, de barrage, d’usines, garde éternellement la tête dans les étoiles. Les arbres, les feuillages, les nuages, le portent à rêver et son habileté technique l’incite à reproduire des éléments de cette nature qu’il admire. Tout à fait dans la mouvance du sculpteur américain Calder, qui le premier a assemblé des formes animées par des mouvements de l’air, il travaille, dans le secret de son atelier, à ce que Marcel Duchamp avait appelé «la sublimation d’un arbre dans le vent». Jacques Salles est inspiré par les créations de la nature, les palmes, les feuilles et toiles d’araignées, qu’il observe avec admiration depuis toujours. Ses oeuvres sont le plus souvent des constructions légères, mobiles ou non. Il se définit comme STRUCTEUR. Les matériaux utilisés sont l’aluminium, l’inox, les matériaux composites, les fils et garcettes de nylon, assemblés par soudure, collage, nouage. Les structures de Jacques Salles sont une histoire d’amour  avec le vent et les branches… une affirmation tranquille de la beauté du monde.

DIRE, Street artiste

Le dessin est une passion pour Dire et ceci depuis son plus jeune âge. Il poursuit un cursus en Arts Appliqués, vers l’objet et le design. De cette fusion, émergera un style. Toujours investi dans l’univers du graffiti pur et dur, Dire se rapproche cependant du Street Art depuis quelques années ; tout d’abord par des séries de collages, puis par des travaux sur papier ainsi que sur toile. De projets collectifs en expositions personnelles, il affine et parfait son art. Une fascination apparait dans les travaux de Dire : La Femme. Elle est une énigme obsessionnelle et envoûtante sur laquelle Dire médite. Il la célèbre et la met à l’honneur dans la majorité de ses productions. Par son amour et ses interrogations, il nous invite à la suivre dans son univers complexe. À la bombe, au pinceau ou aux crayons, Dire fait ressortir l’âme de ses personnages sublimes et parfois grinçants. Ses portraits sensuels dégagent une émotion à fleur de peau soulignée par son style brut. Sollicité par de nombreux festivals, Dire intervient sur des événements tels que notamment ; Solidays à Paris, Graffiti Art à Bruxelles.