Salon Sm'Art Aix
16 - 20 mai 2019

ELYN CHEN

L'histoire d'Élyn Chen

Élyn Chen est née dans une famille de médecins originaire de Shanghai.

À l'instar de tous les enfants chinois issus de ces familles traditionnelles, son chemin était déjà tout tracé : elle devait étudier dur, obtenir un diplôme, faire carrière aux yeux du monde, et mener la vie dont ses parents rêvaient. Mais tout cela n'était pas dans la nature d'Élyn, jeune fille non-conformiste, un peu bohème, aimant la liberté et la Nature, en particulier la mer, immense et mystérieuse. Depuis sa plus tendre enfance, celle-ci a un goût prononcé pour le dessin. Mais à l'époque, les restrictions imposées par ses proches l'empêchèrent de s'exprimer à travers sa passion. Elle fut obligée de s'y adonner à leur insu. Elle pouvait reproduire avec brio tout ce qu'elle voyait et coucher sur papier toutes les idées originales qui lui traversaient l'esprit. C'est ainsi qu'Élyn intégra une célèbre académie d'Art et de Design de Shanghai. Elle savait que c'était l'art pur qu'elle voulait étudier, pas le design commercial.

Élyn conçut également la carte officielle du site de l'Exposition universelle de Shanghai de 2010 qui fut tirée à plus de 100 millions d'exemplaires. À cette occasion, bon nombre de média réalisèrent des reportages sur son travail, ce qui suscita l'intérêt et la reconnaissance des différents milieux de la société civile. Ce guide illustré remporta la Médaille d'argent du prix national d'excellence en Ingénierie topographique. Pendant quelques années, Élyn eut une carrière professionnelle remplie de succès : elle mena non seulement à bien d'autres projets commandés par le Bureau International des Expositions mais travailla aussi pour des entreprises de renom. Certaines d'entre elles lui proposèrent même de devenir Directrice de création, lui offrant pour cela de hautes rémunérations. Élyn déclina toutefois les diverses propositions qui se présentèrent à elle, sachant pertinemment qu'elle était guidée dans ses choix par la nature libre et indocile de son âme. En 2011, elle démissionna de ses fonctions et quitta son nid douillet de Shanghai pour venir s'installer en France, Paradis des artistes, et y trouver sa véritable personnalité. Beaucoup d'artistes ont trouvé un regain d'inspiration en France et Élyn est désormais convaincue d'avoir fait le bon choix. Elle décida de se rendre dans le sud, d’abord à Aix-en-Provence, puis à Lourmarin. Dès son arrivée en Provence, elle eut, à sa descente du train, un véritable coup de foudre pour tout ce qui l’entourait: un ciel bleu magnifique, des nuages blancs immaculés, une lumière resplendissante, et une sensation d'être entourée par la Nature. Elle trouva en ce lieu le luxe qu'elle avait poursuivi toute sa vie. Elle avait enfin trouvé un foyer pour son âme vagabonde. C'est toute son histoire qu'elle raconte à travers ses œuvres. On peut y déceler ses joies, ses peines, ses combats ou encore sa sérénité retrouvée. Elle a maintenant recouvré dans le monde de l'Art toute l'innocence et la candeur de son enfance. Elle aimerait que plus de gens, surtout plus de femmes, aient l'audace d'exprimer leurs sentiments grâce à l'Art.

Élyn mène désormais une vie pure, une vie au gré de ses envies. Et c'est peut-être la meilleure récompense que pouvait lui offrir le destin. L'Art lui a permis de trouver une meilleure version d'elle-même et grâce à lui, c'est sous un tout autre angle qu'elle peut contempler la beauté de la vie.

   

image-placeholder.jpg