Salon Sm'Art Aix
16 - 20 mai 2019

VAVA LIVOVSCHI

Le microcosme qui envahit ma peinture est peuplé d’êtres déifiés, d’une flore et d’une faune venues d’un monde rêvé. Mais le détail reste mon terrain de jeu.

La double influence racinaire s’inscrit dans mes œuvres… la lumière pour la Corse et la miniature iconique pour la Russie. Le Sacre du Printemps de STRAVINSKY pourrait m'accompagner dans mon travail.

Mon inspiration se nourrit de mes voyages, réels ou attendues, expositions en France, aux États Unis, au Vietnam où elle je me suis rendue souvent et la Caraïbe où j’ai passé quelques années de ma vie.

Mon imaginaire s’ouvre dès que j’ai un pinceau entre les mains, je travaille longtemps, je retouche, je revisite, mais sans projet préconçu au départ ».

Ma peinture se rapproche de mon dessin au fur et à mesure que je les développe.  Des personnages viennent à ma rencontre, qui s’insèrent naturellement dans la trame serrée de mes toiles à la fois figuratives et abstraites.  Je m’empare d’un corps féminin et le scarifie de mille fleurs et arabesques pouvant jaillir de contes et légendes.

« Il n’y a pas de lien entre mes œuvres. Je passe d’un simple objet, à une sculpture, à une fresque surréaliste. L’art est un moyen d’expression, par conséquent il faut apprécier d’un point de vue esthétique les œuvres même si elles reflètent un surréaliste qui se veut volontairement perturbant. Différentes méthodes sont utilisées, créer un nouveau langage qui privilégie les associations inattendues et les effets de surprise. Suggérer le mystère de l’inconscient et bouleverser le réel ».

image-placeholder.jpg